image1 image10 image11 image12 image13 image14 image15 image16 image17 image18 image19 image2 image20 image21 image23 image24 image3

coran_miracles_scientifiques

Le Coran : Miracles scientifiques ou pas miracles?

 Tout d'abord, sachez que j'ai lu : "Islam au cercle de lumière" de Hammudah Abdulati

ainsi qu'une excellente traduction du Coran : "Le Coran essai de traduction" de Jacques Berque

ainsi que : "Les miracles scientifiques du Coran" du docteur samir ABED ELYM

Ainsi que de nombreux site et dossiers sur le sujet et que j'ai suivi pendant des mois des cours d'islamologie à la Grande Mosquée de Paris.

 

Remarques personnelles sur le Coran :

• En tant qu'intellectuel il m'a été très pénible de lire le Coran car les mêmes idées et les phrases portant les mêmes significations se retrouvent constamment ! en fait, si on n'avait pas répéter certaines phrases exprimant la même chose de multiples fois (au point que c'est du lavage de cerveau !) on aurait pu faire tenir le tout en moins de 100 pages, au lieu de 700 pages (traduction française)

• Au niveau scientifique, il n'y a absolument rien de clair et de très détaillé dans les phrases : sachez que les experts (muhaddiths transmetteurs deshadiths ou traducteurs de renommée) ne convergeront que très très rarement vers la même interprétation des phrases et des versets, certains versets vont même jusqu'à 18 interprétations différentes ! Or,  il me semble qu'un miracle, ou du moins une preuve, doit faire l'unanimité et ne doit pas contenir d'ambigüités !

• A la fin de ma lecture du Coran, je n'avais cru remarquer que quelques faits scientifiques, à peine quelques dizaines, or en lisant d'autres ouvrages sur les miracles scientifiques du Coran et certains sites ( cf liens web ), les croyants musulmans relataient des centaines de miracles scientifiques !

Compte tenu des multiples interprétations de phrases et de versets coraniques trop flous ou trop ambigües nous ne nous attarderons que sur certains versets assez "troublants"... pour les autres versets, libre aux "pseudo-scientifiques" croyants musulmans de "s'imaginer" ce qu'il veulent bien s'imaginer...

1. L'origine du Coran
Les religieux musulmans ont leur version des faits... mais depuis que les historiens se sont mis à étudier la question les débats sont assez houleux...
En effet, on se rend compte que le Coran, non rédigé par Mahommet seul, car tout était transmission orale à l'époque, aurait été rédigé plus tard après sa mort, non pas seulement sur quelques années de part les transmissions orales de musulmans de confiance mais sur plusieurs dizaines d'années, par beaucoup plus de personnes différentes, et que des retouches successives et personnelles ont eu lieu et qu'au niveau des connaissances, tout n'est pas arabe dans le Coran...
Avant que les musulmans ne montent sur leur grands chevaux je leur propose de lire ces dossiers :

"Juifs, chrétiens, musulmans LA GRANDE HISTOIRE DE LA BIBLE  ET DU CORAN" (l'express : N°2999-3000 du 25 décembre 2008 au 7 janvier 2009),  site web : www.lexpress.fr , je vous recommande de lire tout le dossier et particulièrement les pages 70 à 73.

"Ce que la science sait des prophètes"(Sciences et avenir : N°671 de Janvier 2003) , site web : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/, je vous recommande de lire tout le dossier et particulièrement les pages 52 à 55.

2. L'embryologie dans le Coran
Comme nous allons le voir rien ne prouve que les connaissances scientifiques humaines de la civilisation arabe de l'époque ne pouvaient avancer ce qui est censé venir indirectement de la parole d'Allah. D'autres civilisations, comme la civilisation grecque, avaient déjà ces connaissances scientifiques et il s'avère que Muhammad a voyagé et a rencontré des personnes... si on est très intelligent et qu'on a une très bonne mémoire de ce que l'on entend... et que l'on apprend à écrire sans qu'on nous l'ai enseigné... ce n'est pas un miracle, c'est une performance humaine !
Retraçons donc un petit historique de la médecine :
"Au ve siècle av. J.-C., Kos et Cnidus sont les plus fameuses des écoles médicales grecques sous les Asclépiades. Des règles éthiques exigeantes sont imposées aux médecins qui prêtent un serment consacré, connu sous le nom de serment d’Hippocrate car attribué à ce dernier (et qui, sous une forme plusieurs fois modernisée, est toujours en usage de nos jours). La connaissance de l’anatomie humaine est extrapolée à partir de la dissection d’animaux. Les principes de la physiologie reposent sur la théorie des quatre humeurs, dérivées des quatre éléments du philosophe Empédocle. La douleur et la maladie sont alors attribuées à un déséquilibre entre ces humeurs.
Au ive siècle av. J.-C., le philosophe grec Aristote contribue grandement au développement de la médecine, par le biais de l’étude de l’anatomie animale fondée sur de nombreuses dissections.
Au iiie siècle av. J.-C., Alexandrie, en Égypte, siège d’une bibliothèque qui rassemble la plus grande collection de livres de l’Antiquité et d’une grande école médicale, est considérée comme le centre de la science médicale grecque. C’est ainsi à Alexandrie que l’anatomiste Hérophile réalise la première dissection publique. C’est également là que le physiologiste Érasistrate effectue d’importants travaux sur l’anatomie du cerveau, des nerfs, des veines et des artères. Les successeurs de ces grands médecins se divisent en de nombreuses sectes opposées. Parmi les plus notables, les empiristes fondent leur doctrine sur la prévalence de l’expérience, et leur pratique sur l’observation des symptômes en s’interdisant toute spéculation sur des causes inapparentes, seulement accessibles par le raisonnement. Ils excellent en chirurgie et en pharmacologie."
cf. Médecine, histoire de la (page 2/8) sur http://fr.encarta.msn.com
"Les principaux auteurs de traités médicaux des ier et iie siècles apr. J.-C. sont Dioscoride, connu pour ses études sur les plantes médicinales, Galien de Pergame, dont les enseignements anatomiques (qui renferment de nombreuses erreurs, car fondés sur la dissection d’animaux) feront autorité jusqu’au milieu du xvie siècle, Celse, auteur d’une encyclopédie en vingt volumes, dont huit sont consacrés à la médecine, Artaeus de Cappadocce (iie siècle apr. J.-C.), disciple d’Hippocrate, Rufus d’Éphèse (début du iie siècle apr. J.-C.), renommé pour ses recherches sur le cœur et les yeux, et enfin Soranus d’Éphèse, qui a réuni des informations relatives à l’obstétrique et à la gynécologie, apparemment fondées sur des dissections humaines."
"Au viie siècle, une grande partie du monde oriental a été conquis par les Arabes. Ceux-ci ont hérité des connaissances médicales du monde grec antique, acquises notamment en Perse : l’école de Nisibis (fondée par l’Église chrétienne nestorienne et dont l’organisation en départements — théologie, philosophie et médecine — en fait la première université moderne), en particulier, est riche de manuscrits de nombreux textes classiques qui avaient été perdus lors de l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie en 47 av. J.-C. Les traductions et commentaires en arabe des textes grecs et persans effectués entre le viiie et le xe siècle jouent un rôle fondamental dans le développement de la médecine arabe."
cf. Médecine, histoire de la ( page 3/8 ) sur http://fr.encarta.msn.com
cf. aussi l'étude faite sur le site www.anti-religion.net :
L'embryologie dans le Coran
Conclusion :
Bien que ça puisse choquer la morale sociale ou religieuse, des dissections, et notamment sur des femmes enceintes, ont été pratiquées par des médecins, dans un cadre légal voire même dans un cadre plus fermé (comme des sectes ou des organisations privées), mais il ne faut pas se choquer, car les atrocités (qui font malheureusement partie de la nature humaine) et les expérimentations (horribles) sur les animaux et les êtres humains ont existé et ces connaissances ont été transmises au cours des siècles... jusqu'à la civilisation arabe et Muhammad.
Donc, les connaissances dans le Coran comme les 3 couches du ventre de la mère, la forme du fœtus, les différentes étapes de développement du fœtus, etc...étaient des connaissances tout à fait à la portée humaine de l'époque, sans faire intervenir Dieu !
3. Les différentes couches de la croute terrestre



Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Structure_interne_de_la_Terre

Sur les modèles les plus courants on trouve donc  6 couches mais ...

source : http://www.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/img.communes.pt/str.interne.terre.html

Sur d'autres modèles, c'est plus complexe, car soit on parle de manteau supérieur, soit on parle d'asthénosphère et de Lithosphère mais mélanger les uns avec les autres amène à des interprétations diverses, voir fausses...

Essayons d'y voir plus clair :

Cas n°1 : 1. noyau interne, 2. noyau externe, 3. manteau inférieur, 4. manteau supérieur, 5. Croûte continentale

Cas n°2 : 1. noyau interne, 2. noyau externe, 3. manteau inférieur, 4. manteau supérieur, 5. Croûte océanique, 6. couverture sédimentaire? 7. océan?

Remarque : l'océan fait t-il partie des couches terrestres, je ne pense pas... de même que les couches sédimentaires, car vu la faible distance, dans ce cas il faudrait prendre en compte les discontinuités de Lehman, Gutenberg et moho et dans ce cas on arriverai à 8 à 10 couches...

Cas n°3 : 1. noyau interne, 2. noyau externe, 3. manteau inférieur, 4.Asthénosphère, 5. Lithosphère (regroupant notamment la croute océanique et continentale) 6. la Biosphère et l'hydrosphère? (il ne me semble pas que que la biosphère et l'hydrosphère fassent partie des couches terrestres...)

Conclusion :

La plupart des modèles scientifiques ont 6 couches, si on ajoute la couche continentale à la couche océanique ! ce qui reste discutable car selon l'endroit où on se trouve sur la terre c'est soit l'un soit l'autre , donc 5 couches !

Si on parle en terme d'asthénosphère et de Lithosphère on arrive à 5 couches aussi, voir 6 si on rajoute l'océan (attention! pas la couche océanique ! l'eau, ce qui reste discutable)

Donc, mélanger les 2 façons de découper les couches est habile et permet d'atteindre plus de couches...

Si, dans le Coran Muhammad avait dit 7, 8 voir 9 couches, on aurait pu jouer avec l'hydrosphère, la couverture sédimentaire, les zones de Lehman, Gutenberg et moho, etc... pour atteindre le nombre de couches souhaitées... Wink

Le modèle à 7 couches ne semble pas être une évidence, et donc je ne pense pas que l'on puisse parler de miracle scientifique...

Ce qui reste troublant, c'est que, si Muhammad avait dit moins de 4 couches, il n'y aurait pas eu débat ! Le pari de 7 était osait ! D'un autre côté, il ne pouvait pas  s'imaginer à l'époque, il y 1400 ans, que la science, par des méthodes d'étude de propagation des ondes (la sismographie), on pourrait déterminer les différentes couches de la terre sans les voir ni même les explorer...

Toutefois, à mon avis, avant de se prononcer catégoriquement comme le font les sites religieux vantant les miracles scientifiques du coran, je pense (en toute objectivité) , qu'il vaut mieux attendre que les sciences progressent encore dans ce domaine...

4. Les différentes couches atmosphériques
"L'atmosphère est divisée en 5 couches : leurs limites ont été fixées selon les discontinuités dans les variations de la température, en fonction de l'altitude."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Atmosphere_(Terre)
http://www.mrcc.uqam.ca/effet_serre/serre/composition.html
http://www.cnes-edu.fr/web/CNES-Edu-fr/2570-les-couches-atmospheriques.php
http://forums.futura-sciences.com/geologie-catastrophes-naturelles/33545-couches-atmospheriques.html
Conclusion :
Les scientifiques sont globalement unanimes : on divise en 5 couches l'atmosphère, selon la température.
On peut décomposer les couches selon la température, selon la composition, selon les propriétés radio-électriques ou selon leur effet sur les particules incidentes sur la terre mais c'est soit l'une méthode soit l'autre mais on ne peut les mélanger! ... c'est une manière subtile pour les religieux d'obtenir 7 couches mais on si on raisonne de cette manière, faussement scientifique, on pourrait atteindre 9 couches voir plus !
Donc, si l'on pouvait avoir quelques doutes concernant les couches terrestres puisque les sciences ne peuvent à l'heure actuelle voir et explorer l'intérieur de la terre et se réfèrent à la sismographie, en revanche, l'atmosphère terrestre est à l'heure actuelle tout à fait mesurable et expérimentable par les sciences...
En toute objectivité, il est donc impossible de penser que les 7 couches atmosphériques mentionnées dans le Coran soit la vérité...
Ce qui, du coup, fait douter d'autant plus sur le fait des 7 couches terrestres, car l'on a vu que, globalement, la communauté scientifique décomposait en 5 couches voir 6 couches les couches terrestres...
5. Ce que dit le Coran sur l'origine de l'univers

Dans beaucoup de livres et sites internet de propagande religieuse on peut lire :

Il s’est ensuite adressé au ciel, qui était alors fumée...” (Coran 41:11)

Je vais donc prendre une traduction plus "neutre" comme celle de Jacques Berques dans "Le Coran - Essai de traduction" :

"et puis Il fit face droit au ciel, qui n'était que fumée, et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez bon gré mal gré". Tous deux répondirent : "Nous venons, obéissants". (Coran 41:11)

Analyse personnelle : Le ciel et la terre sont personnifiés (Tous deux répondirent : "Nous venons, obéissants") comme deux entités différentes existants en même temps à ce moment décrit, ce qui pose problème, car "Il fit face droit au ciel, qui n'était que fumée, et lui dit, ainsi qu'à la terre" ...qui n'était donc pas fumée au même moment, or d'après les cosmologistes, la formation des systèmes planétaires s'est faite à partir d'un nuage de gaz et de poussières, donc les planètes viennent de ce nuage et notament la terre, or dans ce verset on comprend qu'il sont crées au même moment... et on pourrait même interprêter le ciel non pas comme l'univers mais comme l'atmosphère terrestre complétement obscurci de nuages.

Autre verset dans le même genre :

"Les dénégateurs ne voient -ils pas que les cieux étaient continus avec la terre, et que Nous les avons séparés, ..." (Coran 21:30)

Analyse personnelle : il n'y a pas eu de sépartion pour la création des planètes, en fait, à la suite du nuage de gaz et de poussières s'en suivent 5 phases dont, dans les dernières phases, les planètes telluriques mettront plusieurs dizaines de millions d'années à se former, par successions d'agrégations, ce n'est donc pas une séparation comme dit dans ce verset et la formation est loin d'être aussi simpliste...

pour ceux qui veulent se cultiver dans le domaine voici un résumé des 5 étapes sur wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan%C3%A8te#Formation_des_plan.C3.A8tes

Extraits : "On considère que les planètes se forment en même temps que leur étoile, par accrétion et condensation d'un nuage de gaz et de poussières sous l'influence de la gravitation."

"Phase A : formation des flocules centimétriques"

"Phase B : formation des planétésimaux"

"Phase C : formation des cœurs planétaires"

"Phase D : formation des noyaux telluriques"

"Phase E : formation des enveloppes gazeuses"

Autre article de Olivier Esslinger :

Histoire de la matière : du Big Bang aux planètes - 06/02/2005

Extrait de ce dossier :

"Dans ce disque, les grains de poussière entrent constamment en collision et, par le jeu des forces gravitationnelle et électromagnétique, s'agglomèrent petit à petit pour former des ensembles de plus en plus gros, dans un processus appelé l'accrétion. Avec le temps, ces corps deviennent d'abord des planétésimaux, avec un diamètre de l'ordre de 10 kilomètres, puis des protoplanètes, et enfin des planètes. Ce processus d'accrétion peut être très rapide à l'échelle de l'Univers. Dans le système solaire, il a probablement donné naissance aux planètes en à peine 200 millions d'années."

Enfin, notons que certains religieux faisant de la propagande osent faire le rapprochement entre ce verset :

"Les dénégateurs ne voient -ils pas que les cieux étaient continus avec la terre, et que Nous les avons séparés, ..." (Coran 21:30)

... et la théorie du Big Bang !

Entre le Big Bang et les premiers amas de galaxies puis la formation des étoiles et des planètes il s 'en est passé des choses... où les "termes de "cieux", de "terre" et de "séparation" n'ont pas de sens. D'ailleurs ceux qui font de la propagande religieuse en citant ce verset entrent en contradiction entre eux, certain y voient le moment du début de l'univers, le BigBang alors que d'autres y voient le moment de la formation des planètes à partir du nuage de gaz et de poussières... rappellons que 380 000 ans après le Big Bang, alors que l’univers est mille fois plus chaud et un milliard de fois plus dense qu’aujourd’hui, les étoiles et les galaxies n’existaient pas encore et que, ensuite, entre la formation  des flocules centimétriques et la formation des cœurs planétaires il s'écoulera plus de 100 000 ans.

De plus, la théorie du BigBang est souvent mal comprise :

Le Big Bang est l’époque dense et chaude qu’a connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années, ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la décrivent, sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire. Les théories cosmologistes s'affineront dans les années à venir sur ce point.

 

6. Les pratiques sexuelles
L'homosexualité a était étudiée par les scientifiques, notamment les psychologues, et est maintenant reconnue comme naturelle et non le fruit d'une perversion ou d'un trouble psychologique.
La sodomie donne réellement un plaisir physique, ce n'est pas que psychologique, l'anus est une zone érogène. Quels sont les arguments qui ferait qu'elle devrait être interdite?

 

 

Conclusion : les descriptions sont trop courtes, trop simplistes et trop ambigües pour en tirer de quelconques interprétations en accord avec les sciences d'aujourd'hui, quand elles ne sont pas tout simplement "n'importe quoi", ces connaissances semblent donc relever plus des hommes que d'un soit disant message de Dieu et encore moins de miracles...

Veuillez vous connecter pour commenter

Participant à cette conversation

  • Invité - beka

    Bonjour,
    je voudrais avoir votre opinion concernant d'autres pseudo-miracles du Coran qu'on entend ou l'on voit ça et là, en particulier celui-là: les romains ont été battus à la "plus basse" terre (je traduis comme je le comprend..): en effet le lieu ou s'est produit cette bataille est le point le plus bas sur terre.. (encore faut il le vérifier)
    vous en savez quelque chose??

    voici un lien par exemple..

    la seule objection que j'ai pu lire sur internet c'est une "différence" de prononciation: ghoulibat al roum, ou ghalabat al roum, ça veut dire, les romains ont vaincu, ou, les romains ont été vaincus, ce qui donne 2 lieux de bataille différents.. mais bon je trouve ça quand même un peu faiblard vu que ça laisse 50% de chances de tomber juste

    j'aimerai bien avoir votre avis là dessus
    merci

    Dernière édition du commentaire il y a environ 4 ans par Cédric
    0 J'aime
  • Bonjour,
    Je ne me suis pas penché sur ce point encore, mais à première vue je dirais qu'il pouvait être à la portée scientifique de l'époque de voir qu'un endroit était plus bas qu'un autre, après, si il n'est pas spécifié clairement dans le Coran que l'on parle de la planète, de la terre dans sa globalité et non la terre où vivaient les musulmans, alors je ne vois rien à ajouter.
    Cordialement

    Dernière édition du commentaire il y a environ 4 ans par Cédric
    0 J'aime
  • Le Big bang n'existe pas. Il existe ce qu'on appelle "l'atome originel", un point ayant le volume de Planck et l'énergie de chaque unité spatiale de l'univers, mais seulement en énergie potentielle (pas de matière, que de la gravitation). Vous ne pouvez pas dire "époque dense et chaude qu’a connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années". L'univers contient le temps comme l'espace. Il n'a donc pas "connu", mais "connaît" une époque. L'époque fait partie de lui. On ne peut pas parler de l'univers autrement qu'au présent, car le temps en fait partie.
    C'était juste une précision. J'apprécie votre travail.

    Dernière édition du commentaire il y a environ 4 ans par Cédric
    0 J'aime

Language translation :

French Arabic Chinese (Simplified) English German Italian Japanese Korean Portuguese Russian Spanish
by Free Games

Connexion



Joomla templates by Joomlashine